•••

Arts contemporains, Grap’s ••• Auvers-sur-Oise

Accueil > Le collectif > Sandrine GATIGNOL

Sandrine GATIGNOL

mardi 29 janvier 2019, par ooo

Vit et travaille en Île-de-France.

www.sandrinegatignol.com
http://www.facebook.com/sand.gat

Daphnée

Matières et Lumière

Matières des premières recherches : matières minérales, végétales, organiques ; traces imprimées d’un monde vivant.

Lumière des premières peintures : lumière « céleste » des montagnes du Huang Shan, lumière intérieure, lumière de vie de la série « Intimité » ; ode au corps de la femme et à la maternité.
Et soudainement, l’encre noire, épaisse, étalée sur une vitre. Une obsession : l’effacer pour se maintenir debout quel que soit les aléas de la vie, l’effacer pour aller vers la lumière.

Depuis 2017, j’efface l’encre, j’imprime, je reprends, je retouche, je transforme, je me transforme.
Je me ressource dans la forêt, je me perds dans l’estampe, je laisse apparaître la femme : femme en germination, femme qui grandit, qui prend sa place, femme qui existe dans la lumière.
Femme qui retrouve sa force à l’image de la nature, qui repousse sur des sols dévastés quel que soient les accidents et les souffrances.

J’aime le monotype pour les matières involontaires qu’il révèle et le nouveau regard que l’impression permet.
J’aime le monotype pour le dynamisme de la trace imprimée, trace du mouvement en mouvement, trace vivante.
J’aime le monotype pour les contrastes créés : encre noire / lumière blanche. Enlever l’encre n’est pas créer du vide, c’est dévoiler la lumière.

Intemporalité du noir et blanc qui laisse place à la contemplation.
Chacun est libre de transposer son propre regard, son propre parcours, d’accepter de se perdre, d’accueillir ses zones d’ombres pour faire jaillir sa lumière.

Les « femmes forêt » illustrent ma résilience personnelle et évoquent l’espoir de vie de l’humanité. Humanité moderne qui doit renaître et fonder sa société sur le vivant.

« L’estampe possède en soi un caractère énigmatique qui tient à sa puissance d’abstraction.
Elle ne lutte pas d’émulation avec la vie. Elle la transpose dans un registre à deux notes dont les accords sont plus impérieux que les vastes ressources de la gamme colorée. Force concentrée, elle agit en profondeur. (…) Perpétuel contraste de la nuit et du jour, tirant de ce contraste même tout ascendant sur nous, elle donne à l’ombre une transparence presque sonore, à la lumière un éclat plus étrange que la lumière terrestre. (…) Non seulement elle est faite pour glorifier l’individualité de l’artiste, mais il est impossible à l’artiste de ne pas inscrire sur la planche son individualité la plus intime. »
Charles Baudelaire

La géante

Formation : plasticienne autodidacte, elle se forme à différentes techniques en fréquentant les ateliers d’Ourida Ichou et de Noriko Yamamoto.
Depuis 2017, elle développe une pratique singulière du monotype dans sa série « les femmes forêt ».

À l’origine : de l’encre d’imprimerie récupérée, des vitres, du papier ordinaire, du sopa- lin, des bâtons ; l’impression se fait à la main, les reprises à l’encre de Chine. Puis la pratique se développe en grand format et aujourd’hui grâce à une presse.
Diplômée dans le secteur socio-culturel et dans la mise en place d’ateliers de médiation plastique, elle enseigne aujourd’hui dans des ateliers associatifs et des établissements scolaires du second degré.

Prix de peinture en 2009 Galerie Communic’Art à Paris
Prix de l’œuvre sur papier en 2015 Salon d’Automne à Sannois

Expositions personnelles

  • 2022, « Femmes Forêt » Galerie l’Imagerie Argenteuil
  • 2019, « Rêves d’encre » Centre Culturel Max Juclier à Villeneuve la Garenne
  • 2019, « Rêves d’encre » Maison Consulaire à St Leu la forêt
  • 2018, « Le chemin vers la lumière » Galerie Atelier SOLO à St Leu la forêt
  • 2017, « Monotypes et travaux communs avec Luu Van Tâm », Galerie Thy Than à St-Prix
  • 2015, « Intimité » Galerie de Mézières à Eaubonne
  • 2015, Peintures et photographies Salle des expositions de Tauves

Expositions collectives

2004/2022 •• Biennale d’estampe contemporaine Les réservoirs Limay •• 1m2 pour 2 Collectif GRAP’S Auvers sur Oise •• Regards sur l’Art Confrontation acte 7 Bibliothèque P.Eluard Achères •• Chapelle de Montmagny Art’m •• Rev’Art Bezons •• PODADA Argenteuil •• Senlis Artfair •• La Biennale du Noir et Blanc La Garenne Colombes •• Petits formats Les Ateliers du 5 Argenteuil •• Salon des arts Art’m Montmagny •• Arami l’art contemporain en Val d’Oise •• Salon d’automne de Sannois •• Lyons Club de Soisy •• Les Jart’dins de Montagny en Vexin •• Petits formats Longuesse •• Salon des talents St Leu la forêt •• Salon des Beaux arts Coye la forêt •• D’une église à l’autre Ezanville •• Galerie Communic’Art Paris •• Jardins portes ouvertes Ermont •• Promenade dans l’art d’aujourd’hui Auvers sur Oise •• •• Salon de Printemps La Garenne Colombes •• Expositions Art Chauve et Art Rencontre Eaubonne •• Expositions A propos d’Art Argenteuil •• Motsarts Cergy

Sandrine GATIGNOL CV



Crédits : photographies et textes Sandrine Gatignol et pour le portait Iris Ahodikpe